Comme beaucoup de Français, vous avez adoptez un chien. Il fait maintenant partie intégrante de votre famille et vous souhaitez le garder auprès de vous le plus longtemps possible et en bonne santé !

Entre la stérilisation, les frais de vaccinations annuels, les consultations en urgence chez le vétérinaire, les interventions chirurgicales, les traitements médicaux, c’est un budget important qu’il faut parfois consacrer à son animal de compagnie.

C’est pourquoi il existe des mutuelles pour assurer votre boule de poil et couvrir les frais nécessaires à sa santé.

Choisir la formule adaptée à son compagnon reste le moyen le plus sûr de préserver son bien-être et de l’accompagner sereinement tout au long de sa vie. C’est une solution très économique puisqu’elle permet de limiter les frais et également de toujours maîtriser le budget santé de votre animal. 

Mais comme pour les mutuelles humaines, la mise en place d’une assurance santé pour votre chien doit remplir certaines conditions. 

L’âge de votre chien est à prendre en considération pour souscrire une mutuelle santé.

Votre chien doit aussi être tatoué ou pucé. C’est une identification obligatoire notamment en cas de vente ou en cas de don. Son numéro d’identification vous sera demandé avant toute souscription. Si il ne l’est pas, il est fort probable que vous subissiez une majoration de tarif.

Il faut également savoir que vous êtes dans l’obligation de tenir à jour un carnet de vaccination. Certains vaccins sont obligatoires notamment contre la Parvovirose, l’hépatite, la maladie de Carré ou la Leptospirose.

La plupart des compagnies demanderont également un certificat de bonne santé de la part d’un vétérinaire afin de vérifier notamment qu’il n’a pas une maladie héréditaire. Certaines, bien que rares, ne demandent pas ce justificatif et vous permettent donc d’assurer votre toutou « à la dernière minute » si vous lui découvrez une maladie.

Que votre animal soit accidenté ou malade au moment de la signature du contrat ne mène pas forcément à un refus de la part de l’assureur. Toutefois, les assureurs ne prennent pas en charge les incidents survenus avant la souscription. 

À quel moment assurer votre chien ?

L’âge de votre chien est à prendre en considération pour souscrire une mutuelle santé.

Le meilleur moment pour assurer votre animal est lorsqu’il est encore chiot, à partir de 2 ou 3 mois selon les compagnies. Souvent très fragiles petit, il est donc conseillé de souscrire une assurance le plus tôt possible afin d’offrir à son nouveau compagnon une meilleure santé et des soins de qualité. De plus, le prix de son assurance sera moins élevé que pour un chien plus âgé.

Mais bien évidemment, les jeunes chiens peuvent bénéficier aussi d’une assurance santé ! 

Les assureurs fixent également un âge limite à la souscription d’une mutuelle.
En effet, des études ont démontré qu’à partir de l’âge de 7 ans, le nombre d’incidents de santé chez un animal sont en augmentation. 

Bon à savoir

Dès la souscription d’un contrat santé, votre assureur applique généralement un délai de carence. Ce délai commence à l’encaissement de votre première cotisation.
Il peut être de 30 jours en cas d’accident et de 60 jours en cas de maladies.
Votre assureur s’évite ainsi de vous indemniser pour une maladie déjà existante.
Il est à noter que les maladies héréditaires ou congénitales sont exclues des critères d’assurance.

Comment marche l’assurance santé de votre chien ?

Il existe plusieurs formules d’assurance santé pour chien.

Chacune dispose de différentes garanties : frais médicaux courants, vermifuge, hospitalisation, frais d’intervention chirurgicale, forfait prévention, capital décès.

Certaines formules prennent aussi en charge les frais de pension si vous deviez être hospitalisé pendant plus de 48 heures.

Une fois la formule adéquate choisie, il suffit de remplir un formulaire afin d’obtenir un devis. Il est possible de souscrire une assurance en ligne, par téléphone ou bien directement en agence.

Pour obtenir le remboursement des frais de santé, il est nécessaire de transmettre les justificatifs à votre assureur.

Afin d’être remboursé sous 24 à 48 heures, il est recommandé d’utiliser l’application mobile dédiée mise en place par votre assureur.

Selon la formule souscrite, le plafond de garantie, c’est-à-dire le montant maximum de remboursement par an, s’échelonne entre 1 500 € et 2 500 €.

Le pourcentage de la facture restant à votre charge varie selon les formules (10 à 20 %).

Il est également important de savoir que, dans le cas d’une obtention d’assurance santé pour chien, votre animal n’est pas couvert dès le contrat signé. Il existe ce qu’on appelle un délai de carence qui correspond à la période durant laquelle les garanties ne sont pas encore actives.
Ce délai de carence s’avère être plus court si votre animal est accidenté, mais se prolonge en cas de maladie.

Assurer votre chien âgé

Il est judicieux d’assurer votre chien même s’il a atteint l’âge adulte puisque ses frais seront pris en charge jusqu’à la fin de sa vie.

Un chien âgé demande en effet plus de soins en raison des pathologies qu’il peut développer avec la vieillesse : arthrose, insuffisance rénale, cancer, tumeur, cataracte, voire cécité…

Une des conditions pour souscrire une mutuelle santé est que votre chien ne soit pas âgé de plus de 7 ans. En effet, des études ont démontré qu’à partir de cet âge là, le nombre d’incidents de santé chez un animal augmente.

Cependant certaines compagnies d’assurance peuvent assurer votre chien au-delà de cet âge. Dans ce cas, les garanties qui couvrent votre animal vont être réduites. Généralement, les plafonds de remboursement diminuent, tandis que les franchises et les primes augmentent.

Suite à un certain nombre de maladies, il est également possible que votre assureur résilie le contrat d’assurance santé animale.

Pour vous soulager et vous accompagner dans les moments les plus difficiles, certaines formules prennent également en charge les frais d’obsèques ou d’incinération (jusqu’à 300 €).

A savoir : Un chien est considéré comme âgé ou senior à partir de :

  • 5 ans chez les races géantes dont l’espérance de vie est de 8 ans. Peu nombreux, ces chiens sont les suivants : Barzoï, Dogue allemand, Irish Wolfhound, Kangal ou Berger d’Anatolie, Landseer, Leonberger ou Chien de Leonber, Mâtin napolitain, Mastiff ou Dogue du Tibet, chien de montage des Pyrénées, Saint-Bernard.
  • 7 ans pour les grandes races dont l’espérance de vie est estimée à 9 ans. C’est par exemple le cas du Berger allemand, du Labrador, du Dalmatien…
  • 9 ans pour les races de taille moyenne avec une espérance de vie approximative de 13 ans comme le Carlin, le Beagle et bien d’autres.
  • 10 ans pour les races de petite taille dont l’espérance de vie moyenne est de 16 ans. Parmi ces chiens on retrouve le Yorkshire, le Pékinois ou encore le Bichon.

Pour en savoir plus :